La news du marché

La poire

En Italie, une récolte compliquée due à plusieurs facteurs :

  • Le froid en avril et mai
  • Les orages ainsi que la grêle en juin et juillet
  • Les punaises diaboliques pondent dans les fruits

En Espagne, la récolte est également en dessous des prévisions due aux conditions climatiques du printemps.

La récolte en Italie

La récolte des poires fraîches commence début août pour la William et dure 3 semaines.

Cette année, il y a peu de Poires ( 20% de fruits en moins). En effet, lors de la floraison en Avril, il a fait froid et humide ce qui a ralenti la pollinisation.

De plus, depuis 2012 il y a une prolifération de punaises qui s’intensifie chaque année et pour cette récolte, elles ont infesté les arbres ce qui a eu pour résultat d’abîmer plus de 40% des Fruits récoltés (chaque punaise pond deux fois par an 300 à 400 œufs).

Il faut savoir que la variété de Poire ABATE est destinée au marché du frais. Cette année la récolte a été inférieure de 50%. Il a donc fallu utiliser de la William pour pallier au manque sur le marché du frais. Ce qui amène à une réduction de 45% de fruits pour les conserveurs.

Le saviez-vous ?

Halyomorpha halys

Communément appelée punaise diabolique ou punaise marbrée, c’est une espèce d’insectes hémiptères de la famille des Pentatomidae, originaire d’Asie de l’est. Elle a été introduite en Amérique et en Europe, où elle est considérée comme un ravageur des cultures.

Wikipédia

La tomate

En Italie, la récolte n’a pas bien commencé avec les orages qui ont stagné sur le nord (de début août à mi-septembre), retardant les plantations et donc le début de la récolte. Nous avons donc un manque de matière important.

En Espagne du sud, la récolte est un peu en dessous des prévisions mais elle reste tout de même satisfaisante. La récolte déficitaire en Italie et la mauvaise récolte en Californie poussent les grands intervenants à s’approvisionner sur cette région, ce qui fait monter les prix.

En Espagne du nord, le climat n’a pas été favorable et la récolte est très en retard. Les usines auront besoin de travailler jusqu’au 20 octobre pour réussir à honorer les contrats réservés. Le climat des 20 prochains jours sera déterminant.

L’ananas

La situation pour l’ananas est difficile actuellement.
La Thaïlande, qui est le plus grand producteur, s’attend à ne produire que +/- 1,2 millions de tonnes, soit nettement moins que la moyenne qui se situe aux alentours des 1,8 millions de tonnes.
La récolte d’hiver commencera probablement en novembre et est donc retardée d’un mois.
Depuis le début de l’année, pour certaines références, les prix ont augmenté de plus de 50%.
Cependant, la visibilité jusqu’à décembre nous fait croire que les prix pourront encore monter fin octobre ou après ce que la Thaïlande va produire.